Aller au contenu
Accueil » Blog » Guide » La route des vins d’Alsace

La route des vins d’Alsace

La Route des Vins d’Alsace est longue de 170 kilomètres et a été inaugurée en 1953. Elle traverse le vignoble alsacien du nord au sud et est sans doute la plus belle route touristique de France, avec des villages et des paysages charmants, caractéristiques du Piémont des Vosges.

Envie d’aller à l’essentiel ?

Voici notre sélection des trois meilleures activités organisées, dégustation et visites sont au programme.

Excursion ★ : une demi journée sur la route des vins d’Alsace

Offrez-vous une parfaite initiation aux vins d’Alsace durant cette excursion d’une demi-journée avec dégustations au départ de Colmar. Apprenez en plus sur la production de vin dès le Moyen Âge en parcourant la célèbre route du vin.

Au programme : Balade sur la route des vins à bord d’un monospace tout confort, initiation à la production viticole dans deux domaines soigneusement sélectionnés, dégustation et apprentissage des différentes étapes de la vinification à la cave.

Durée de l’excursion : 4 heures

Initiation vins d'alsace

Excursion ★★ : journée de dégustation de vins d’Alsace

Pour cette excursion, nous vous proposons une journée entière au départ de Colmar à 20 minutes de Kaysersberg. Vous découvrirez lors de cette expérience trois vins distincts (Pinot Blanc, Sylvaner et Riesling) en visitant 3 établissements viticoles réputés.

Au programme : Au départ de Colmar en minibus le matin, vous parcourrez la sinueuse route des vins pour faire escale dans 3 établissements viticoles typiques. Visite et dégustation sont évidemment au programme !

Durée de l’excursion : 8 heures

Visite et dégustation de vins d'Alsace

Excursion ★★★ : La visite privée des vins

Notre dernière excursion est la plus exclusive de part les 4 domaines viticoles familiaux que vous aurez la chance de découvrir. Vous savourerez ici des vins dans un vignoble de Grand Cru, et visiterez des lieux exceptionnels dont le charme particulier rendra votre expérience viticole unique et vraiment spéciale.

Au programme : Découverte des cépages cultivés et de l’influence des sols. La visite privée vous permettra de visitez des vignobles exceptionnels habituellement inaccessible aux touristes. Rencontre avec des familles viticoles réputées et multi primés.

Durée de l’excursion : 5 heures

Cave en Alsace

Envie de barouder sur la route des vins ? C’est parti !

Cet article étant assez long de par son exhaustivité, voici un petit sommaire interactif :

Qu’est-ce que la route des vins d’Alsace ?

Plusieurs villes et villages situés le long de la route des vins d’Alsace sont devenus célèbres à l’image de Kaysersberg et attirent une très grande foule de visiteurs de l’été et à Noël.

Ces joyaux de la route des vins sont souvent constitués de vieux remparts médiévaux, de ruelles sinueuses qui fleurissent de magnifiques géraniums, de voûtes, de maisons à colombages et d’églises médiévales.

En synthèse, de nombreux noms de villages sont devenus synonymes de riches traditions, de convivialité, de prospérité et de grands vins. On peut par exemple citer :

  • Dans le département du Bas-Rhin : Marlenheim, Wangen, Molsheim, Rosheim, Obernai, Bœrsch, Mittelbergheim, Barr, Andlau, Dambach-la-Ville, Scherwiller, Châtenois et Kintzheim.
  • Dans le département du Haut-Rhin : Saint-Hippolyte, Bergheim, Ribeauvillé, Hunawihr, Zellenberg, Beblenheim, Riquewihr, Kientzheim, Kaysersberg, Ammerschwihr, Niedermorschwihr, Turckheim, Colmar, Eguisheim, Gueberschwihr, Rouffach, Guebwiller, Soultz-Haut-Rhin, Cernay et Thann.

Tips : vous pouvez consulter une carte interactive de la route des vins d’Alsace sur Google Maps ici.

Les microclimats sur la route des vins d’Alsace

Bénéficiant de microclimats locaux, ces zones de la route des vins sont bordées :

  • A l’Ouest par la barrière naturelle des Vosges
Vallée de Kaysersberg
  • A l’Est par la plaine du Rhin qui possède sa propre grande frontière naturelle : la Forêt Noire en Allemagne.
Foret noir - Kaysersberg
Crédit Photo Pixabay.com

Les Romains qui ont introduit le vin en Alsace et dans la région du Rhin ont reconnu la position privilégiée du pied des Vosges. La région est en effet baignée par le soleil et protégée du vent et de la pluie par les montagnes. En particulier, les environs de Colmar sont l’une des régions les plus ensoleillées de France. En fait, ses niveaux moyens de précipitations sont les plus bas de tous les vignobles de France.

Une fois les Romains partis, ce n’est que sous l’influence des ordres monastiques au cours du Moyen Âge qui a permis de poursuivre l’activité viticole dans la région. La viticulture connaît alors un nouvel essor et les vins d’Alsace, réputés, sont exportés vers les pays nordiques via le Rhin. Au XVIe siècle, le vignoble alsacien était deux fois plus important qu’aujourd’hui.

Les villages incontournables de la route des vins d’Alsace

La Route des Vins d’Alsace serpente dans le vignoble alsacien à travers une centaine de villes et villages. Nous avons choisi de détailler quelques lieux les plus remarquables, situés le long de la route touristique, de Marlenheim à Thann, dont Molsheim, Obernai, Riquewihr, Kaysersberg, Eguisheim, et Rouffach. Au milieu de la Route, Colmar, la capitale des vins d’Alsace, mérite également que l’on s’y attarde.

Marlenheim

La porte d’entrée nord de la Route des Vins d’Alsace se situe dans la petite ville de Marlenheim, à 20 km à l’ouest de Strasbourg, qui est dominée par Marlenberg.

Vu panoramique du village de Marlenheim
Vue panoramique – Village de Marlenheim

Le vignoble, célèbre depuis le 6e siècle, s’étend aujourd’hui sur 132 hectares, majoritairement plantés de pinot noir.

Marlenheim est construit au pied de la colline de Marlenberg dont les pentes profitent d’un climat exceptionnellement ensoleillé. Située dans les magnifiques vignobles du Marlenberg, vous pourrez notamment découvrir la chapelle du Marlenberg, avec son toit impérial en ardoise.

Le sommet de la colline, à 369 mètres, offre une vue panoramique sur la plaine d’Alsace jusqu’à la chaîne de la Forêt-Noire en Allemagne et la flèche de la cathédrale de Strasbourg. C’est dans une carrière médiévale située à Marlenberg que le grès rose a été prélevé pour construire la cathédrale de Strasbourg.

Molsheim

Au Moyen Âge, la ville de Molsheim appartenait aux évêques de Strasbourg. Ce site à l’entrée de la vallée de la Bruche conférait aux évêques une position stratégique sur la route du duché de Lorraine. Au XVIe siècle, Molsheim est un haut lieu de la Contre-Réforme et se voit affublée du surnom de « capitale religieuse de l’Alsace« .

Eglise de Molsheim
Eglise de Molsheim

La vieille ville est bien préservée et les visiteurs découvriront des maisons à colombages bordant les rues étroites, typiques de l’architecture alsacienne.

La vieille ville comprend de nombreux monuments intéressants : l’ancien monastère de la Chartreuse (1598-1792) partiellement démantelé pendant la Révolution française, la Tour des Forgerons du 14e siècle (le vestige le plus impressionnant de la muraille de la ville), l’église baroque des Jésuites, l’hôtel de ville classique et le Metzig (le Metzig est un hôtel particulier de la Renaissance).

Molsheim est également très connu pour abriter l’usine de fabrication de la prestigieuse marque automobile Bugatti. Des évènements du constructeur y sont régulièrement organisées.

Obernai

La ville enchanteresse d’Obernai est la deuxième ville la plus visitée du département alsacien du Bas-Rhin, après Strasbourg.

Le passé prospère d’Obernai est lié à la Décapole, une alliance de 10 villes alsaciennes libres, reconnue en 1354 par l’empereur Charles IV : Obernai, Kaysersberg, Haguenau, Colmar, Wissembourg, Turckheim, Rosheim, Munster, Sélestat, Mulhouse (remplacée par Landau à partir de 1515) et Seltz (de 1358 à 1414). La Décapole se définit par une alliance militaire et, chose particulièrement rare à l’époque, par une aide financière en cas de faillite. Après le rattachement de l’Alsace à la France, Louis XIV ordonna sa dissolution en 1674.

Village d'Obernai
Crédit Photo Instagram @visitobernai

La vieille ville d’Obernai comprend quelques beaux exemples de maisons médiévales et Renaissance restaurées, dont beaucoup sont à colombages. Vous les verrez dans les rues autour de la place du Marché, la ruelle des Juifs, la place de l’Etoile et la rue des Pélerins. Les monuments les plus célèbres d’Obernai sont le puits Renaissance des six seaux (1579), le Beffroi du Kappelturm (60 mètres de haut), l’Hôtel de Ville (de 1370), la Halle aux Blés, datant de 1554, et les vestiges des remparts médiévaux.

Mont Sainte-Odile

Obernai est situé au pied des Vosges et de la populaire montagne Sainte Odile (760 m) surmontée de l’abbaye de Hohenburg consacrée à Sainte Odile. Si vous allez a Obernai, vous ne pouvez pas faire sans faire ce détour qui vaut vraiment le détour !

Mont Saint Odile
Crédit Photo Instagram @montsainteodiletourisme

Barr

La petite ville pittoresque de Barr est située à 8 km au sud d’Obernai, entre les Vosges et les vignobles vallonnés. Avec son ancienne foire aux vins (plus de 100 ans), Barr est l’une des capitales des vins d’Alsace avec Colmar. La ville viticole de Barr produit le célèbre Grand Cru du Kirchberg avec du Sylvaner, du Riesling et du Gewurztraminer et organise la traditionnelle Fête des vendanges le premier week-end d’octobre à l’hôtel de ville.

Le bel hôtel de ville de Barr date de 1640 et a été reconstruit sur les fondations d’un ancien château du 13e siècle. Il est agrémenté d’une belle loggia et d’un balcon sculpté.

La vie tourne autour de l’hôtel de ville, situé au centre de la vieille ville de Barr. Typiquement alsacienne avec ses rues étroites et pavées, elle a été en grande partie piétonnisée. En été, il vaut la peine de se promener dans les rues fleuries bordées de ravissantes maisons à colombages. À la sortie de la ville, des sentiers serpentent à travers les vignobles en direction du château médiéval en ruines de Landsberg dans les Vosges.

Centre du village de Barr
Crédit Photo Instagram Office de Tourisme de Kaysersberg @visitkb

Andlau

Le site d’Andlau est remarquable : entre les pentes des Vosges et la plaine d’Alsace, le village fleuri est connu pour ses vignobles. C’est le cœur de la zone de production du Riesling, avec trois crus célèbres à proximité.

Village de Andlau
Vignes surplombant Andlau

Andlau a une histoire très riche liée à la présence d’une abbaye fondée par Sainte Richarde en 880. La partie ancienne du village présente des maisons du XVe au XVIIIe siècle qui appartenaient aux vignerons et aux commerçants (forgerons, charpentiers, bouchers…).

Le village est entouré de deux châteaux en ruine : le Spesbourg et le Haut-Andlau, facilement reconnaissable à ses deux donjons cylindriques flanqués aux deux extrémités du bâtiment.

Andlau est également une porte d’entrée vers le massif du Champ du Feu (à 1 100 mètres) dans les Vosges et vers le village de vacances du Hohwald.

Chateau Andlau
Chateau de Andlau

Dambach-la-ville

Bien moins touristique que les villages voisins, Dambach-la-Ville mérite une visite avec son panorama de carte postale fait de remparts, de flèche d’église, de portes et de maisons à colombages colorées et fleuries. Le rempart fut construit par les évêques de Strasbourg en 1325.

Avec une soixantaine de caves, Dambach-la-Ville est devenu aujourd’hui le plus grand village viticole d’Alsace. Son vignoble produit l’un des plus grands vins d’Alsace : le célèbre Frankstein Grand Cru.

Dambach la ville
Dambach-la-ville – Chapelle Saint Sebastien

À l’extérieur du village, vous trouverez des sentiers balisés serpentent parmi les vignobles en direction de l’emblématique chapelle Saint Sébastien. Cette église historique comprend un clocher roman, une nef et une abside gothiques et un autel baroque du XVIIe siècle. De là, la vue s’étend sur Sélestat, la plaine d’Alsace, le Kaiserstuhl et la Forêt Noire en Allemagne. Par beau temps, il est possible d’apercevoir la flèche de la cathédrale de Strasbourg.

Scherwiller

Entouré de vignes, le village de Scherwiller est une porte sur les vallées de Sainte-Marie-aux-Mines et de Villé. Cette situation stratégique explique la présence de deux châteaux médiévaux en ruines : le Ramstein et l’Ortenbourg. Scherwiller est traversé par la route des vins d’Alsace et est célèbre pour son corps de garde à colombages (18ème siècle).

Vignes Scherwiller en Alsace
Vignes de Scherwiller

Châtenois

De Châtenois à Eguisheim, la Route des Vins d’Alsace entre dans sa partie la plus populaire en traversant des villages et des villes alsaciennes réputées comme Ribeauvillé, Hunawihr, Riquewihr, Kaysersberg et Colmar.

Le village de Châtenois se trouve à 4 km du centre ville de Sélestat, sur la route de Saint-Dié-des-Vosges et de Nancy en Lorraine. Quelques monuments intéressants sont à découvrir à Châtenois : le singulier clocher roman de l’église paroissiale avec sa flèche reposant sur quatre écharpes de bois, la Tour des Sorcières couronnée d’un nid de cigogne et quelques belles maisons à colombages.

Entrée du village de Châtenois
Entrée du village de Châtenois

Kintzheim

Le village de Kintzheim est une halte appréciée sur la Route des Vins d’Alsace, notamment pour les trois principaux sites de loisirs qui s’y trouvent : la Montagne des Singes, la Volerie des Aigles et Cigoland. En outre, le village est situé à proximité du château du Haut-Kœnigsbourg.

Chateau de Kintzheim
Chateau de Kintzheim

Saint-Hippolyte

Ce joli village fleuri, entouré de vignes et de solides remparts, est situé au pied du majestueux château médiéval du Haut-Kœnigsbourg. La petite cité viticole est entourée de remparts du XIIIe siècle, mais sur les quatre tours de défense d’origine, une seule subsiste aujourd’hui, la Tour des Cigognes. Un sentier balisé suit la ligne des murs fortifiés autour de l’extérieur de la ville.

Vignes Saint-Hippolyte
Eglise paroissiale de Saint-Hippolyte depuis les vignes

Dans le centre de Saint-Hippolyte, de belles maisons à colombages datant du XVIe siècle sont complétées par l’église paroissiale du XIVe siècle (dont le clocher ajouté en 1822 rappelle une église italienne) et des fontaines fleuries.

Bergheim

En venant de Saint-Hippolyte, le village fortifié de Bergheim apparaît soudain au détour de la Route des Vins d’Alsace. Situé dans un paysage magnifique composé de collines viticoles vallonnées, Bergheim est connu pour être l’une des rares villes d’Alsace à avoir conservé intacte son enceinte fortifiée qui date de 1311.

Bergheim en hiver
Bergheim en hiver

L’histoire de Bergheim est assez mouvementée. Le village a connu une prospérité rapide au Moyen Âge sous l’autorité des Ribeaupierre, seigneurs de Ribeauvillé, avant de subir les conséquences des invasions galopantes. Entre 1582 et 1683, de nombreux procès en sorcellerie ont eu lieu à Bergheim, ce qui a valu à 40 femmes d’être brûlées sur le bûcher pour sorcellerie. La Maison des Sorcières retrace les événements de ces procès pour tenter de réfléchir à la question de l’exclusion et de l’intolérance.

Il est possible de se promener à l’extérieur des murs fortifiés le long d’un chemin de 2 km qui est parallèle aux remparts de Bergheim.

Promenade dans les remparts de Bergheim
Promenade dans les remparts de Bergheim

Le centre du village, bien préservé, présente de beaux monuments et des maisons à colombages. À l’entrée ouest du village, l’imposante Porte Haute, à l’aspect tourmenté, est la seule porte de Bergheim qui subsiste et qui date du XIVe siècle. Avec ses rues sinueuses bordées de maisons vigneronnes et de panneaux en fer forgé, Bergheim est devenu une étape incontournable de la Route des Vins d’Alsace.

Ribeauvillé

Haut lieu touristique de la route des vins d’Alsace, la ville de Ribeauvillé est encadrée par un paysage fantastique de vignobles et de collines ondulantes aux confins des Vosges. La montagne qui flanque la ville est couronnée par trois châteaux féodaux en ruine, ce qui donne à ce site une touche enchanteresse.

Réputé pour ses vins blancs Riesling et Gewurztraminer, le vignoble de Ribeauvillé produit les Grands Crus locaux Kirchberg, Osterberg et Geisberg.

Centre de Ribeauvillé
Centre de Ribeauvillé

La Grand’Rue, rue semi-piétonne, est la moelle épinière de la ville. La plupart des plus belles maisons et monuments de Ribeauvillé se trouvent le long de cette étroite rue principale, y compris la Tour des Bouchers du 13ème siècle qui sépare les parties basses et hautes de la ville. Parmi les autres maisons intéressantes, citons le Pfifferhüs (ancienne maison des ménestrels jouant du fifre), la Halle au Blé, l’auberge de l’Eléphant datant de 1522, l’hôtel de ville du XVIIIe siècle et son petit musée qui abrite une prestigieuse collection d’objets en or et en argent.

Ribeauvillé et ses environs étaient la possession des puissants seigneurs de Ribeaupierre, une dynastie locale qui a construit les trois châteaux qui dominent encore la ville. Les ruines sont accessibles par des sentiers de randonnée depuis la ville.

Chateau de Saint Ulrich Ribeauvillé Printemps
Promenade printanière au Chateau de Saint Ulrich Ribeauvillé

Le château de Saint-Ulrich est de loin le plus impressionnant, bien que le plus petit avec ses 528 mètres. Saint-Ulrich est également le plus ancien : sa construction a débuté au 11e siècle. Le château présente trois styles architecturaux : Roman, Gothique et Renaissance précoce.

Chateau Saint Hulrich Ribeauvillé
Chateau Saint Hulrich Ribeauvillé

Le château de Girsberg, construit au XIIIe siècle par les Ribeaupierre, a été affecté au logement des chevaliers de Girsberg en 1304.

Le château du Haut-Ribeaupierre est le plus haut des trois, à 642 mètres. Seul le donjon circulaire subsiste aujourd’hui, du haut duquel on a une vue imprenable sur la plaine d’Alsace et la Forêt Noire (Allemagne) au loin.

Hunawihr

Hunawihr, classé parmi les plus beaux villages de France, est réputé pour son emblématique église fortifiée qui surplombe le village, les vignobles et la plaine d’Alsace. Hunawihr a été fondé par Hunon (Seigneur des Francs) au 7ème siècle à qui il doit son nom.

Eglise fortifiée de Saint Jacques le Majeur - Unawihr
Eglise fortifiée de Saint Jacques le Majeur – Unawihr

L’église fortifiée Saint Jacques le Majeur est entourée d’un vieux cimetière et de murs du 14ème siècle. Le clocher carré de l’église est aussi solide qu’un donjon et date du 14ème siècle. Singulièrement, l’église est utilisée pour des services combinés catholiques et protestants.

La fontaine et le lavoir situés à l’entrée du village offrent une belle vue sur l’église fortifiée en haut et les trois châteaux de Ribeauvillé au loin.

Riquewihr

Classée à juste titre parmi les plus beaux villages de France, Riquewihr est la perle du vignoble alsacien. Le village, aux innombrables maisons à colombages, attire chaque année des millions de visiteurs, surtout en été et à l’approche des fêtes de fin d’année. A titre personnel, il s’agit là de mon village préféré après Kaysersberg dont les univers se ressemble en tout point.

Centre de Riquewihr
Centre de Riquewihr

Les teintes des maisons à colombages sont typiques de l’Alsace : rouge, vert ou jaune vif, ajoutant un cachet très pittoresque au site (certaines rumeurs disent qu’il s’agit d’un mini Disneyland !). Une étape a ne surtout pas manquer !

Beblenheim

Un peu à l’écart des sites touristiques de la Route des Vins d’Alsace, Beblenheim est un charmant village de vignerons avec de nombreuses maisons à colombages datant déjà du 17ème siècle. En vous promenant le long de la rue Jean Macé, vous pourrez vous émerveiller devant un magnifique déploiement floral sur les façades des vieilles maisons.

Balade à vélo dans Beblenheim
Balade à vélo dans le village de Beblenheim

Kientzheim

Au pied des collines vallonnées couvertes de vignobles, le village viticole de Kientzheim est situé entre les sites très prisés de Riquewihr et de Kaysersberg. Fondé au 8ème siècle, Kientzheim est encore aujourd’hui entouré de ses remparts.

Kientzheim
Village de Kientzheim

Niedermorschwihr

Entre Turckheim et Katzenthal et à 6 km de Colmar, le village de Niedermorschwihr (540 habitants) est mentionné pour la première fois en 1148. Lors des combats de la Poche de Colmar, 60% des maisons du village ont été détruites en décembre 1944.

Village de Niedermorschwihr
Village de Niedermorschwihr

L’église paroissiale est le monument le plus emblématique de Niedermorschwihr. Elle a la particularité d’avoir une flèche tordue unique. Les vieilles rues étroites du village sont bordées d’un grand nombre de belles maisons en pierre et à colombages datant de la Renaissance et du XVIIIe siècle. Niedermorschwihr est entouré par les vignobles du Grand Cru Sommerberg.

Turckheim

Lorsque l’on évoque Turckheim à des Français résidant hors d’Alsace, ils penseront probablement à l’actrice Charlotte de Turckheim… sans savoir qu’il existe en fait une belle cité médiévale du même nom en Alsace. En effet, les ancêtres de la populaire actrice française sont issus de la noblesse de Turckheim.

La ville de Turckheim commande l’entrée de la vallée de Munster et la route vers la Lorraine au-delà du col de la Schlucht. Elle jouit d’une position stratégique au Moyen Âge. Il n’est donc pas étonnant de trouver des vestiges de structures fortifiées.

Centre du village de Turckheim
Centre du village de Turckheim

Dans le centre ville, de nombreux bâtiments reflètent le passé prospère de Turckheim. La ville historique était en effet membre de la Décapole : le Corps de Garde, l’Hôtel de Ville, l’église paroissiale, ainsi que plusieurs maisons à colombages.

Les remparts médiévaux qui entourent toujours Turckheim sont accessibles par trois portes distinctes :

  • La porte de Munster (par cette porte, les sorcières torturées étaient conduites sur la place pour être brûlées sur le bûcher)
  • La porte du Brand (ouvrant sur les vignobles, elle était soigneusement fermée, sauf pendant la saison des vendanges)
  • La porte de France (la porte du commerce, principalement avec la Suisse).

Colmar

Au cœur de la Route des Vins d’Alsace, Colmar est très bien située et si elle n’est pas la capitale de l’Alsace, elle n’en demeure pas moins l’une de ses principales destinations touristiques. La ville possède un riche patrimoine architectural et culturel, impressionnant pour sa taille (80 000 habitants dans son agglomération).

Colmar
Colmar

Ses nombreuses maisons à colombages qui bordent les rues pavées et les allées, ses canaux paisibles qui lui confèrent sa réputation de « Petite Venise d’Alsace« , ses musées riches en chefs-d’œuvre artistiques de l’art gothique et de la Renaissance, et ses délicieux restaurants offrant certaines des meilleures cuisines de la région, sont autant d’atouts dont la ville a besoin pour parfaire et maintenir sa réputation internationale.

Eguisheim

En regardant une photo d’Eguisheim prise d’en haut, il est facile d’être surpris par la forme de cette ville médiévale, qui a été construite en trois cercles concentriques autour du château roman octogonal.

Photo aérienne d'Eguisheim
Photo aérienne d’Eguisheim

Ce berceau du vignoble alsacien a été classé parmi les Plus Beaux Villages de France en 2003 et est lauréat du Grand Prix National du Fleurissement depuis 1989.

Ruelle d'Eguisheim
Ruelle d’Eguisheim

Situé à seulement 5 km de Colmar, Eguisheim est entouré d’un vignoble de 339 hectares, dont les coteaux « Eichberg » et « Pfersigberg » sont classés parmi les « Grands Vins » d’Alsace.

Husseren-les-Châteaux

Husseren-les-Châteaux est situé au-dessus du village d’Eguisheim. Il est dominé par les trois châteaux en ruine des comtes d’Eguisheim, stratégiquement placés au sommet d’une montagne des Vosges : le Wahlenburg, le Weckmund et le Dagsburg. A 390m d’altitude, Husseren est le point culminant de la Route des Vins d’Alsace.

Husseren-les-Châteaux
Husseren-les-Châteaux

Son nom dérive du vieil allemand « Husen » (aux maisons) et le village est mentionné pour la première fois en 1247. Son histoire est liée à la dynastie noble locale des Hattstatts puis des Schauenburgs, une famille noble de Basse-Saxe.

Le village et les vignobles environnants offrent une vue panoramique sur les Vosges, Colmar, la Plaine d’Alsace et les montagnes de la Forêt Noire en Allemagne.

Obermorschwihr

Le village d’Obermorschwihr est mentionné pour la première fois en 913 sous le nom de Morsvilare dans une charte de l’évêque de Strasbourg. En 1090, un prieuré y est fondé, qui sera plus tard connu sous le nom d’abbaye de Marbach. Le village est resté la propriété de l’évêque de Strasbourg jusqu’à la Révolution française.

Village de Obermorschwihr depuis les vignes
Village de Obermorschwihr depuis les vignes

L’église paroissiale consacrée à St. Philip et St. James possède un clocher à colombages caractéristique datant de 1720.

Hattstatt

Le village de Hattstatt abrite l’église Sainte Colombe (11e-18e siècles) et de nombreuses maisons de vignerons du 16e au 18e siècle.

Village d'Hattstatt
Village d’Hattstatt

Hattstatt (pop. 800) est un ancien village viticole dont le nom dérive de Hatton (ou Otto), le premier propriétaire du site. Au 12e siècle, une famille noble, les Hattstatt, a pris le contrôle du village. La dynastie est momentanément contrainte de laisser le village à l’évêque de Strasbourg de 1294 à 1460. Après la disparition des Hattstatts en 1587, le village passe aux mains d’une famille noble de Suisse, les Truchsess de Rheinfelden, puis aux Schauenburg de Basse-Saxe. Le village a fait partie du Royaume de France en 1648 lors de la signature du traité de Westphalie.

Gueberschwihr

Surplombant la Plaine d’Alsace, Gueberschwihr est un beau village idéalement situé entre les contreforts des Vosges et le vignoble.

Village de Gueberschwihr
Village de Gueberschwihr

Le village est mentionné pour la première fois en 728. Son nom proviendrait du vieil allemand « Gebel », qui signifie pignon. Au Moyen Âge, le village était la possession de l’évêque de Strasbourg.

Plus de 78 monuments ou maisons sont classés par l’Etat ou la commune, dont la belle église romane consacrée à Saint-Pantaléon.

Rouffach

À quinze kilomètres au sud de Colmar, Rouffach est une petite ville de moins de 5 000 habitants dont la première mention remonte au VIIe siècle. Aujourd’hui, la ville mérite une halte sur la route des vins d’Alsace pour une visite de son centre pittoresque.

Vue de Rouffach depuis le château d'Isenbourg
Vue de Rouffach depuis le château d’Isenbourg

Les principaux monuments de Rouffach sont l’église Notre-Dame de l’Assomption, l’ancienne Halle aux grains et la Tour des Sorcières.

Le château d’Isenbourg surplombe la petite ville au sommet d’une petite colline couverte de vignes. Il abrite un hôtel et un restaurant de luxe.

Enfin, le vignoble de Rouffach est réputé pour produire le Vorbourg Grand Cru, l’un des meilleurs vins d’Alsace.

Guebwiller

A mi-chemin entre Mulhouse et Colmar, Guebwiller est une ville animée à l’entrée de la vallée du Florival. Propriété des puissants abbés de Murbach au Moyen Âge, la ville de Guebwiller a souvent souffert des conflits entre les ecclésiastiques et les Habsbourg. De cette histoire mouvementée – mais néanmoins prospère – Guebwiller conserve quelques monuments intéressants, notamment des églises :

  • L’église Saint-Léger (12e-13e siècles), de style roman rhénan tardif
  • L’abbaye dominicaine et son cloître, de style gothique
  • L’église Notre-Dame de Guebwiller (1762-1785) de style néo-classique
Abbaye de Murbach
Abbaye de Murbach

À cinq kilomètres plus loin, dans la vallée du Florival, se trouvent les structures restantes de l’ancienne abbaye de Murbach. Il ne reste que le transept avec ses deux tours et l’extrémité est avec le chœur.

Cernay

Dernière étape de la Route des Crêtes des Vosges, Cernay est une petite ville industrielle avec quelques bâtiments médiévaux intéressants dans son centre historique, dont la Porte de Thann qui abrite le musée d’histoire locale.

Eglise de Cernay
Eglise de Cernay | Crédit photo Instagram @villedecernay

Thann

La Route des vins d’Alsace se termine à Thann, ville historique réputée pour son église gothique et les vignes qui poussent sur les pentes du Rangen.

Ville de Thann
Ville de Thann

Thann a été une place forte autrichienne jusqu’en 1648, commandant l’accès au duché de Lorraine par le col du Bussang. À l’entrée de la partie historique de la ville se dresse la collégiale Saint-Thibault. Ce sanctuaire gothique est sans doute l’église la plus richement décorée d’Alsace. Un dicton local raconte que :

« Si la flèche de la cathédrale de Strasbourg est la plus haute, et si la flèche de la cathédrale de Freiburg est la plus large, alors la flèche de la collégiale de Thann est la plus jolie ! »

Dicton local

L’église (14e-16e siècles) présentait un exemple remarquable du style gothique flamboyant. En outre, la vieille ville de Thann mérite une visite avec ses maisons en pierre dont le style diffère grandement de celui des maisons à colombages que l’on peut voir à Rouffach et plus au nord.

Au-dessus de la ville se trouvent les ruines du château féodal de Thann, le château de l’Engelbourg, également surnommé localement l’œil de la Sorcière. Lorsque Louis XIV ordonna son démantèlement, l’une des tours tomba et se renversa de telle sorte qu’elle forme un grand anneau de pierre. L’ancienne tour fut conservée telle quelle, se dressant curieusement au milieu des ruines.

Ancienne tour du chateau d'Engelbourg
Ancienne tour du chateau d’Engelbourg

En arrivant à Thann, la route des Crêtes offre un joli parcours le long des crêtes des plus hauts sommets des Vosges vers le nord jusqu’à Sainte-Marie-aux-Mines d’où l’on peut facilement rejoindre Sélestat puis Strasbourg.

Comment se rendre sur la Route des vins d’Alsace

La Route des Vins d’Alsace est facilement accessible en voiture depuis les principales villes alsaciennes Strasbourg, Colmar et Mulhouse, ainsi que depuis la Lorraine (Nancy et Metz) et la Franche-Comté (Besançon).

Depuis Paris prenez la N4 (qui est une route à deux voies de Vitry-le-François à Nancy), puis la voie rapide de Nancy à Saint-Dié des Vosges.

Si vous venez d’Amérique ou d’Australie, vous pouvez prendre un vol pour les aéroports de Paris Charles de Gaulle, Zurich ou Francfort et louer une voiture à partir de là.

Le TGV de Paris-Gare de l’Est met un peu plus de 2 heures pour rejoindre Strasbourg, et s’arrête également à Colmar et Mulhouse.

La route des vins en hiver

Si vous décidez d’emprunter la route des vins en hiver, toutes ces villes et villages ne seront que sublimé par les nombreux marchés de Noël qui font la réputation de la région Alsacienne depuis des décennies !

Évaluer cet article :
[Total : 2 Moyenne : 5]
Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.